Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Week end à l'Est de la Sierra Nevada

par Lau 20 Juin 2013, 02:30 Etats-Unis

Pourquoi commencer par l’Ouest si on est à L’Ouest, visitons d’abord l’Est, à plus de 5h de route. Il y à de quoi visiter, la ville de Bodie, ville fantôme de l’époque de la ruée vers l’or, le Mono Lake et ses formations de tuf et ses oiseaux migrateurs, et les Mammoth Montains pour faire un peu de rando.

Nous partons à deux voitures mais pas en même temps. La meme équipe que le weekend dernier et Arthur, Guillaume et Olivier, et oui des frenshies aussi. Inutile de dire que nous nous ne retrouverons jamais avant d’arriver le soir à l’hôtel, car le téléphone ne passe plus à partir de 3h de route… apparemment l’autre voiture n’a pas noté l’adresse de l’hôtel mais ils finiront quand même par le trouver, l’histoire ne dit pas comment. Dans notre voiture, « l’équipe ». L’équipe équipée de toutes les adresses nécessaires, 2 GPS sur nos téléphones, d’un vrai GPS mais moins maniable, et bien sûr une batterie de secours, mon chargeur sur allume cigare, un adaptateur d’allume cigare, un adaptateur usb-allume cigare, un chargeur usb. Trop de mauvais souvenir de la semaine dernière. Des les premiers kilomètres, l’adaptateur grille l’allume cigare.


Nous sommes un peu en retard sur notre planning mais ce n’est pas grave. Par contre, les pauses pipi et essence se succèdent et nous retardent davantage. Comme bons français, nous parlons bouffe. Top 3 des fruits, top 3 des fromages, top 3 des parfums de glace. La base. Nous arrivons dans les forêts de pins et les montagnes de la Sierra Nevada, ou la route est époustouflante. les montagnes autour sont à plus de 3000 m. A present, ce sont les pauses photos qui se succèdent. Nous nous rendons compte qu’il est tard et ne voulons pas arriver trop tard au parc. Je pense que « nous » désigne seulement Sarah et moi car Raf et Loic insistent pour s’arrêter et aller toucher la neige. Grenoble doit leur manquer. Ils reviennent 20 min plus tard avec le ventre tout rouge car ils ont fait du ventriglisse dessus. Nous nous mettons d’accord sur le fait que le quota de pauses photos et neige est écoulé pour aujourd'hui , mais les paysages qui défilent frustrent les photographes en herbe. Au retour, au retour, d’accord ?

.

Chaîne de montagne de la Sierra Nevada (Nord)
Chaîne de montagne de la Sierra Nevada (Nord)
Chaîne de montagne de la Sierra Nevada (Nord)

Chaîne de montagne de la Sierra Nevada (Nord)

Nous arrivons dans le désert à la végétation basse et les montagnes enneigées en fond. Le parc historique de la ville fantôme de Bodie se dresse au milieu des collines, figé dans le temps. On y trouva de l’Or pour la première fois en 1859 et son expansion atteint 10 000 habitants. La quantité d’or ramenée par les mineurs est estimée à 35 millions de dollars. La quantité d’or ramenée par nous est estimée à 00 millions de dollars. Lorsque la production commença à décroitre, la ville fut abandonnée comme autant d’autres. Les villes fantômes de l’époque de la ruée vers l’or sont nombreuses en Californie, même si elles sont moins bien conservées.

A 18h, pas la peine de discuter, on nous met dehors pour la fermeture du parc. Les employés sont patients car ne nous sommes pas très rapides à sortir. « Une photo de groupe svp ? -On aimerait que vous PARTIEZ » « Juste une ici alors » - « Ok, je vous prends en photo et vous courrez a la voiture et ne vous revois plus jamais ici ! » « marché conclu ! »

Bodie Historic National Park
Bodie Historic National Park
Bodie Historic National Park
Bodie Historic National Park
Bodie Historic National Park
Bodie Historic National Park
Bodie Historic National Park
Bodie Historic National Park
Bodie Historic National Park
Bodie Historic National Park
Bodie Historic National Park
Bodie Historic National Park
Bodie Historic National Park
Bodie Historic National Park
Bodie Historic National Park
Bodie Historic National Park
Bodie Historic National Park
Bodie Historic National Park
Bodie Historic National Park
Bodie Historic National Park
Bodie Historic National Park

Bodie Historic National Park

Il est temps d’atteindre le Mono Lake, grand lac d’eau salée rempli de crevettes et de mouches, qui parait-il, attire les oiseaux migrateurs. On ne voit que des mouettes, mais effectivement il y a des mouches. Les rochers blancs sont des formations de tuf formés par le calcium des sources d’eau et les carbonates de l’eau saline du lac. Dommage nous n’avons pas le temps de voir les plus impressionnantes, mais les couleurs du coucher du soleil sont magnifiques.

Au retour, nous devons marcher une demi-heure sur un sentier en terre pour atteindre la voiture. Juned propose de courir prendre la voiture, enfin on ne sait pas trop, il a disparu. Nous marchons dans le noir qui tombe, un oiseau surnommé « Gilles » car proche de « guide » nous guide. Il s’envole dès que l’on s’approche et se repose 2 m plus loin, s’envole et se repose, et cela pendant 20 min. On le trouve amusant, mais on ne voit même pas à quoi il ressemble car la nuit est tombée, et toujours pas de Juned.
On se dit qu’il nous attend à la voiture et décidons de couper la dans les dunes. Les arbustes piquent et nous égratignent les jambes. Sarah troue son short et j’ai des épines. Arrivés à la voiture, pas de voiture.
Nous attendons assis au parking, dans le noir. Raf nous rappelle que les animaux sauvages viennent s’abreuver au lac, et qu’il y avait des grosses empruntes non identifiées sur la rive, peut être un puma ? pas de souci, on entend des voix, on décide de se rapprocher des gens, qui à ce moment là, partent. Les lumières du seul bâtiment présent s’éteignent, voilà, nous sommes seuls.
Nous attendons 10 min, 20 min, je ne sais plus, toujours pas de Juned, toujours pas de réseau, toujours seuls dans la nuit. Sarah dit que si un ours ou un puma doit nous manger, ce n’est pas elle la plus grasse. Merci.

Juned arrive enfin, il est désolé, Loic lui raconte qu’il s’est battu avec un puma, que nous avons eu la vie sauve grâce à l’oiseau Gilles qui nous a montré le chemin.

Arrivé à l’hôtel, l’ambiance n’est pas au rendez vous car nous retrouvons l’autre groupe que nous avions malheuresement perdu . Finalement l’ambiance est au rendez vous car nous trouvons un jacuzzi chauffé sous les étoiles.

Mono Lake
Mono Lake
Mono Lake
Mono Lake
Mono Lake
Mono Lake
Mono Lake
Mono Lake
Mono Lake
Mono Lake

Mono Lake

Le lendemain, une petite rando près des Mammoth Montains nous attend, tous ensemble cette fois. Pas de containers pour protéger la bouffe de l’odorat des ours, mais ça ira pour cette fois, il y a du monde.

Nous passons devant des colonnes de basalt hexagonales, hallucinant ce que la nature peut faire, ce n’est pas un paysage ordinaire. Vus d’en haut, le pavage hexagonal au sol est parfait, et bien sûr, 100% naturel.

La rainbow falls est encore plus impressionnante, nous arrivons à la bonne heure, un arc en ciel est dessiné en dessous de nous au pied de la cascade. Le vent crée de temps à autre des oscillations de couleurs et les gens semblent se baigner dedans.

Les gars se décident à descendre se baigner dans l’arc en ciel mais c’est froid , ils sont courageux, mais il est déjà l’heure de remonter si l’on veut se baigner dans des sources chaudes un peu plus au sud.

La route est une fois de plus magnifique et nous arrivons aux sources. Effectivement, fumerolles, odeurs de souffre, panneaux d’avertissement avec nombre de morts depuis 1996, tout ça ne donne pas très envie. Nous regardons de la berge et tâtons la température de l’eau là on nous voyons des bulles sortir du sol. Effectivement, pas de baignade par ici.

Il est 15h30, largement l’heure de rentrer. Juned aimerais garder de la batterie sur son GPS pour rentrer chez lui après Berkeley. La route en aura voulu autrement, il n’a officiellement plus de GPS quand on arrive à Berkeley, et il est déjà 22h30. Bon courage… (L’histoire voulue qu’il atteigne sa maison à 2h du matin…) Foutu allume cigare.

Sierra nevada et curiosité de la nature: Devils Pospile national monument.
Sierra nevada et curiosité de la nature: Devils Pospile national monument.
Sierra nevada et curiosité de la nature: Devils Pospile national monument.
Sierra nevada et curiosité de la nature: Devils Pospile national monument.
Sierra nevada et curiosité de la nature: Devils Pospile national monument.
Sierra nevada et curiosité de la nature: Devils Pospile national monument.
Sierra nevada et curiosité de la nature: Devils Pospile national monument.
Sierra nevada et curiosité de la nature: Devils Pospile national monument.
Sierra nevada et curiosité de la nature: Devils Pospile national monument.
Sierra nevada et curiosité de la nature: Devils Pospile national monument.
Sierra nevada et curiosité de la nature: Devils Pospile national monument.
Sierra nevada et curiosité de la nature: Devils Pospile national monument.

Sierra nevada et curiosité de la nature: Devils Pospile national monument.

Le paradis est à Rainbow Falls.
Le paradis est à Rainbow Falls.
Le paradis est à Rainbow Falls.
Le paradis est à Rainbow Falls.

Le paradis est à Rainbow Falls.

Sources chaudes et odeur de souffre.
Sources chaudes et odeur de souffre.
Sources chaudes et odeur de souffre.
Sources chaudes et odeur de souffre.

Sources chaudes et odeur de souffre.

Au retour, fou rire garanti quand Loïc nous prend en photos en chausettes sur la route.

Au retour, fou rire garanti quand Loïc nous prend en photos en chausettes sur la route.

commentaires

Haut de page